FIL18528

Modèle 360, UH-12, YH-23, HTE-1, série H-23 et CH-112 Nomad
Constructeur : Hiller Helicopters, Palo Alto, Etats-Unis.
Type ; hélicoptère triplace d entraînement, d'observation et utilitaire.
Moteur: (360) un Franklin 6V4-B33 à 6 cylindres à plat, de 178 cv: (HTE,
YH-23) un Franklin 0-335-4 de 178 cv ; (H-23B) un 0-335-6 de 200 cv ; (à
partir du H-23D) Lycoming 0-540-23B à 6 cylindres à plat, de 250 cv.
Dimentions: diamètre du rotor bipale 10.67m ou 10.82m: longueur du
fuselage (normal) 8,46 m : hauteur (normale) 2,98 m,
Poids : (H-23D) à vide 824 kg ; maxi en charge 1 225 kg.
Performances : (H-23D) vitesse maxi 153 km/h : vitesse de croisière
132 km/h; taux de montée initial 320 m/min : autonomie sans réserves
330 km.
Armement: généralement aucun. .
Mise en service: premier vol (360) janvier 1948, (UH-12) octobre 1948:
livraison militaire (H-23A) février 1950.
Utilisateurs: (militaires) Allemagne de l'Ouest. Canada. Chili, Colombie, Dominique, Etats-Unis (Army, Navy. Air Force). France, Grande-Bretagne (Navy). Guatemala, Indonésie, Israël, Japon, Mexique. Paraguay. Pays-Bas, Pérou, Thaïlande, Uruguay.

FIL20478

    Le jeune Stanley Hiller Jr fit voler son premier hélicoptère, le XH-44 à rotors coaxiaux, en août 1944. Il révisa ensuite complètement ses plans, adoptant le rotor principal unique et la colonne de commande suspendue, et, avec les prototypes du UH-5 Commuter, perfectionna le système de commande breveté Matic : le levier contrôlant le pas cyclique n était pas connecte aux pales principales mais à de courtes pales auxiliaires perpendiculaires a celles-ci et solidaires du rotor principal. Le premier appareil de série reçut la désignation Modèle 360. On en tira une version simplifiée à cockpit ouvert, le UH-12A, évaluée au début de 1950 par l'US Army sous l'appellation YH-23 (surnomme plus tard Raven) et par la Navy sous celle de HTE-2.
    Apres son adoption comme hélicoptère d'observation standard, l'Army acheta 100 H-23 équipés, en option, d'une double commande et capables d'emporter deux blessés sur des civières logées dans des paniers extérieurs. Cinq H-23A furent vendus à l'USAF tandis que la Navy achetait 16 appareils d'entraînement HTE-1, puis immédiatement après, de grandes quantités de HTE-2 dotés d'un train quadricycle ou de patins, dont 20 furent transmis par la Mutual-Defense Aid à la Royal Navy. Un lot de 273 H-23B de l'Army fut doté de trains d'atterrissage a patins et roues au lieu du train tricycle : la majorité de ces appareils allèrent a l'école de pilotage de Fort Wolters. Le H-23C (145 exemplaires fabriqués) disposait de trois places côte à côte, d'une verrière d'une seule pièce, de pales métalliques et d'un nouveau moyeu de rotor. L'Army prit ensuite livraison de 483 H-23D plus puissants et n'exigeant une révision que toute les 1 000 heures (au lieu de 600). Vingt-deux exemplaires du H-23F furent des quadriplaces.
    Le dernier modèle fut le OH-23G, muni d'un stabilisateur automatique et d'un nouveau rotor. Il porta la production au-delà des 2 000: 24 de ces machines allèrent au Canada sous Le nom de Nomad.

hiller_360_caf18